20000700 EGP « Déclaration sur la spécificité de la psychanalyse », États généraux de la psychanalyse, Paris, Sorbonne

« À propos de toute réglementation par l’État de l’exercice de la psychanalyse.
Devant l’annonce d’un amendement voté par l’Assemblée Nationale le 8 octobre 2003 (“amendement Accoyer”), qui doit passer au Sénat, et qui viserait à réglementer “les professions de soins psychiques”, y compris la psychanalyse, nous rappelons, au nom des Amis des États Généraux de la Psychanalyse et de l’Institut des Hautes Études en Psychanalyse, les termes de la “Déclaration sur la spécificité de la psychanalyse” adoptée lors de la réunion des États Généraux de la Psychanalyse qui se sont tenus en juillet 2000 à Paris.
Cette Déclaration nous paraît d’une absolue actualité. »
Document du  juillet 2000
Article mis à jour le 21 décembre 2007
par  frdm

Les psychanalystes de nombreux pays, présents aux États Généraux réunis à la Sorbonne du 8 au 11 juillet de l’an 2000, entendent affirmer :

1. L’autonomie de leur discipline par rapport à toutes les formes de psychothérapie qui se pratiquent aujourd’hui.

2. Leur indépendance par rapport aux pouvoirs publics et à une réglementation par l’État, quelle qu’elle soit, fût-ce par le biais des psychothérapies dites relationnelles.

Ces deux affirmations sont indissociablement liées.
La psychanalyse, en effet s’adresse à la souffrance exprimée par un sujet avec une tout autre méthode que celles qui furent utilisées avant Freud.
Cela en raison de la découverte de la causalité inconsciente de cette souffrance et des lois selon lesquelles elle se trouve nouée dans le langage.
C’est en laissant au sujet la plus grande liberté de parole que le psychanalyste vient occuper une place restée vacante dans l’histoire du sujet.
Cette place est le lieu d’un transfert de souffrance et des symptômes qui l’accompagnent aussi bien que des obstacles à leur résolution.
L’acte psychanalytique ne se comprend en ses effets que dans l’après-coup.
C’est en dénouant, à la faveur de leurs manifestations transférentielles, les conflits qui se sont tissés dans l’histoire actuelle comme passé du sujet que les symptômes perdent leur raison d’être, et la psychanalyse est la seule méthode qui accueille les multiples expressions verbales des manifestations affectives, conscientes ou inconscientes, qui accompagnent cette expérience à chaque fois singulière.
Cette singularité participe néanmoins de repères théoriques universels, tels le rôle de la sexualité depuis l’enfance, les désirs inconscients qui répètent le complexe d’Œdipe, la fonction du rêve comme voie d’accès privilégiée à ces processus inconscients.
Ces repères théoriques ouvrent à une recherche constitutive de la psychanalyse elle-même.
Au regard de cette expérience, toute visée normative ou adaptative, toute représentation utilitaire ou conforme à quelque objectif de société — comme l’exigerait à court ou à moyen terme une réglementation d’État ou comme le propose toute psychothérapie qui n’est pas essentiellement psychanalytique — ne peuvent que concourir à son dévoiement et, par conséquent, à une non-résolution véritable de la souffrance psychique.
Cela ne veut pas dire que le sujet ne soit pas mis en cause dans son rapport au social et au politique, dont il ne saurait s’exclure, mais l’expérience de sa psychanalyse ne peut être asservie en rien à un service public, ni réduite à une visée curative.


20000700 EGP



Publications

Derniers articles publiés

Sur le Web

29 janvier - 2017-01-16 (jpj/tgi/jld) JLD de Versailles • Mainlevée d'une SDT au motif que le psychiatre certificateur des 72 heures était aussi certificateur de l'admission

29 janvier - 2017-01-19 (jpj/tgi/jld) JLD de Versailles • Mainlevée d'une mesure de SDTU au motif du défaut d'information de l'internée de ses droits et voies de recours

29 janvier - 2017-01-30 Appel à témoignages sur l'effectivité des contrôles judiciaires des hospitalisations sans consentement

22 janvier - 2017-01-03 Le JLD de Versailles donne mainlevée d'une SDRE pour laquelle il y avait désaccord entre le psychiatre hospitalier et le Préfet des Yvelines

19 janvier - 2016-11-21 (jpj/tgi) Indemnisation record pour une hospitalisation d'office arbitraire d'une durée de 17 ans

19 janvier - 2016-11-21 (jpj/tgi) Indemnisation record pour une hospitalisation d'office arbitraire d'une durée de 17 ans

18 janvier - 2017-01-18 (art-dp) Hospimedia • Des associations de patients saluent l'encadrement accru de la contention à défaut d'interdiction

18 janvier - 2017-01-18 (rvt) Radio Libertaire émission L'Entonnoir interviewe le CRPA sur les auditions de la mission d'évaluation de la loi du 27 septembre 2013

15 janvier - 2017-01-09 (art-dep) Hospimedia • L'absence de décision judiciaire dans les délais cause la moitié des mainlevées d'hospitalisation

10 janvier - 2017-01-10 (pner/gvt/aai) Observations du CRPA sur le projet de recommandation de la HAS sur l'isolement - contention

10 janvier - 2017-01-10 (pner/gvt/aai) Observations du CRPA sur le projet de recommandation de la HAS sur l'isolement - contention • Dépêche d'Hospimedia

8 janvier - 2017-01-04 (tjn-leg) Audition du CRPA par la mission parlementaire d'évaluation de la loi du 27 septembre 2013 • Témoignages sur un état de fait

1er janvier - 2016-12-15 (jpj/ca) Cour d'appel de Douai • Contrôle judiciaire des HSC : des frais de procédure peuvent être accordés à l'avocat commis d'office s'il se désiste de l'aide juridictionnelle

1er janvier - 2016-12-08 (jpj/ca) Cour d'appel de Reims • Le Préfet est seul recevable pour saisir le greffe du JLD en vue d'un contrôle judiciaire d'une mesure de SDRE

1er janvier - 2016-12-09 (jpj/tgi/jld) Pour le JLD de Rennes un parent analphabète et sous mesure de protection judiciaire n'est pas un tiers compétent pour une SDT

1er janvier - 2016-11-25 (art-dp) Hospimedia : à propos d'une journée des directeurs d'établissements psychiatriques sur les hospitalisations sans consentement

Décembre 2016 - 2016-12-31 (artj) Analyse mise à jour de la jurisprudence sur les soins psychiatriques sans consentement depuis la loi du 5 juillet 2011 • M. Jean-Marc Panfili

Décembre 2016 - 2016-12-31 (cm) Un bilan partiel du CRPA en cette fin d'année 2016

Décembre 2016 - 2016-12-25 (Artj) Plaquette d'information sur les droits des personnes hospitalisées sans leur consentement en psychiatrie

Décembre 2016 - 2016-11-23 (jpa/ca) Cour d'appel de Versailles • Un antécédent psychiatrique et le fait d'avoir arrêté son traitement ne sont pas des motifs, en eux-mêmes, pour une réhospitalisation sous contrainte