20000700 EGP « Déclaration sur la spécificité de la psychanalyse », États généraux de la psychanalyse, Paris, Sorbonne

« À propos de toute réglementation par l’État de l’exercice de la psychanalyse.
Devant l’annonce d’un amendement voté par l’Assemblée Nationale le 8 octobre 2003 (“amendement Accoyer”), qui doit passer au Sénat, et qui viserait à réglementer “les professions de soins psychiques”, y compris la psychanalyse, nous rappelons, au nom des Amis des États Généraux de la Psychanalyse et de l’Institut des Hautes Études en Psychanalyse, les termes de la “Déclaration sur la spécificité de la psychanalyse” adoptée lors de la réunion des États Généraux de la Psychanalyse qui se sont tenus en juillet 2000 à Paris.
Cette Déclaration nous paraît d’une absolue actualité. »
Document du  juillet 2000
Article mis à jour le 21 décembre 2007
par  frdm

Les psychanalystes de nombreux pays, présents aux États Généraux réunis à la Sorbonne du 8 au 11 juillet de l’an 2000, entendent affirmer :

1. L’autonomie de leur discipline par rapport à toutes les formes de psychothérapie qui se pratiquent aujourd’hui.

2. Leur indépendance par rapport aux pouvoirs publics et à une réglementation par l’État, quelle qu’elle soit, fût-ce par le biais des psychothérapies dites relationnelles.

Ces deux affirmations sont indissociablement liées.
La psychanalyse, en effet s’adresse à la souffrance exprimée par un sujet avec une tout autre méthode que celles qui furent utilisées avant Freud.
Cela en raison de la découverte de la causalité inconsciente de cette souffrance et des lois selon lesquelles elle se trouve nouée dans le langage.
C’est en laissant au sujet la plus grande liberté de parole que le psychanalyste vient occuper une place restée vacante dans l’histoire du sujet.
Cette place est le lieu d’un transfert de souffrance et des symptômes qui l’accompagnent aussi bien que des obstacles à leur résolution.
L’acte psychanalytique ne se comprend en ses effets que dans l’après-coup.
C’est en dénouant, à la faveur de leurs manifestations transférentielles, les conflits qui se sont tissés dans l’histoire actuelle comme passé du sujet que les symptômes perdent leur raison d’être, et la psychanalyse est la seule méthode qui accueille les multiples expressions verbales des manifestations affectives, conscientes ou inconscientes, qui accompagnent cette expérience à chaque fois singulière.
Cette singularité participe néanmoins de repères théoriques universels, tels le rôle de la sexualité depuis l’enfance, les désirs inconscients qui répètent le complexe d’Œdipe, la fonction du rêve comme voie d’accès privilégiée à ces processus inconscients.
Ces repères théoriques ouvrent à une recherche constitutive de la psychanalyse elle-même.
Au regard de cette expérience, toute visée normative ou adaptative, toute représentation utilitaire ou conforme à quelque objectif de société — comme l’exigerait à court ou à moyen terme une réglementation d’État ou comme le propose toute psychothérapie qui n’est pas essentiellement psychanalytique — ne peuvent que concourir à son dévoiement et, par conséquent, à une non-résolution véritable de la souffrance psychique.
Cela ne veut pas dire que le sujet ne soit pas mis en cause dans son rapport au social et au politique, dont il ne saurait s’exclure, mais l’expérience de sa psychanalyse ne peut être asservie en rien à un service public, ni réduite à une visée curative.


20000700 EGP



Publications

Derniers articles publiés

Sur le Web

23 novembre - 2016-11-23 (cm) Pour les lectrices et lecteurs de ce site internet • Appel à dons

6 novembre - 2016-10-26 (tem) Mme Yaël Frydman • Isolement et contention dans les hospitalisations sous contrainte

26 octobre - 2016-10-24 (jpj/ca) Cour d'appel de Versailles • L'illégalité de l'isolement du patient justifie la levée de la mesure d'hospitalisation sans consentement

23 octobre - 2016-09-23 (jpj/ca) Cour d'appel de Versailles • Irrégularité en cascade des décisions de maintien en hospitalisation sans consentement basées sur une décision de départ irrégulière

23 octobre - 2016-10-10 (art-dp) Statistiques • Le nombre des personnes hospitalisées sans leur consentement en 2015 est en hausse (APM)

23 octobre - 2016-09-28 (jpj/ca) Cour d'appel de Versailles • Mainlevée de deux mesures de SDT au motif du défaut d'indication du prénom, du nom et de la qualité du signataire des décisions

11 octobre - 2016-10-06 (ajnn-parl-qp) Question écrite sur les honoraires des avocats dans les contrôles judiciaires de plein droit des hospitalisations sans consentement

11 octobre - 2016-10-06 (ajnn-parl-qp) Question écrite relative à l'aide juridictionnelle pour les personnes hospitalisées sans leur consentement

11 octobre - 2016-09-12 (jpj/tgi/jld) La réintégration d'un patient en fugue refait partir le délai de 12 jours du contrôle judiciaire obligatoire de l'hospitalisation sans consentement

11 octobre - 2016-08-26 (cn/cm) Différentes mainlevées d'hospitalisations sans consentement prises par la juridiction versaillaise entre le 15 février et le 26 août 2016

10 octobre - 2016-08-19 (jpj/tgi/jld) JLD de Versailles • Une voisine sans lien avec la personne hospitalisée n'est pas compétente pour être tiers demandeure

10 octobre - 2016-08-23 (jpj/ca) Cour d'appel de Versailles • Des troubles du comportement lors d'une verbalisation pour infraction au code de la route ne sont pas un motif suffisant pour une mesure de SPI

4 septembre - 2016-09-02 (cm) Communiqué • Le CRPA est agréé pour représenter les usagers en santé mentale en Île-de-France

4 septembre - 2016-09-04 (cm) Communiqué • Le CRPA est agréé pour représenter les usagers en santé mentale en Île-de-France

3 septembre - 2016-08-16 (cm) Un conseil aux personnes qui entendent se faire suivre en psychiatrie

2 septembre - 2016-09-01 (art-dp) Les directeurs d'hôpitaux psychiatriques veulent absolument des représentants d'usagers potiches dans leur territoire

28 août - 2016-07-01 (jpj/ca) La Cour d'appel de Versailles ordonne la mainlevée d'une SDRE pour insuffisance de caractérisation du danger imminent lors de l'admission

28 août - 2016-07-01 (jpj/tgi/jld) Le JLD de Versailles donne mainlevée d'une mesure de SDTU • Les certificats médicaux de 24 h, de 72 h et de saisine du JLD, avaient été rédigés par le même psychiatre

28 août - 2016-06-28 (cn/cin) Indemnisation minimaliste d'une hospitalisation sans consentement de 19 jours par le tribunal de grande instance de Versailles

23 août - 2016-06-22 (jpj/cass) La Cour de cassation précise sa jurisprudence sur la computation des délais lors d'un appel d'un contrôle par le JLD d'une hospitalisation sans consentement