20090100 AFFOP Dernières nouvelles « Décret et arrêté » sur le titre légal de psychothérapeute

Document du  janvier 2009
Article mis à jour le 23 février 2009
par  frdm

L’AFFOP est très bien informée.
Un amendement à la loi relative à la santé mentale, annoncée pour le printemps 2009, ne devrait pas manquer d’apporter des « dispositions interprétatives » ou modifications à l’article 52, rendant légal le décret qui entretemps devrait avoir paru.

http://www.affop.org/actu.php?chx=50 = http://tinyurl.com/aocu88

Communiqué de l’AFFOP

Dernières nouvelles « Décret et arrêté » sur le titre légal de psychothérapeute


Les projets de décret et d’arrêté sont en cours d’examen au Conseil d’État. Les avis sont négatifs sans que les textes soient rejetés totalement par le Conseil d’État. Il a été considéré que les textes proposés excluaient des personnes qui exercent actuellement la profession de psychothérapeute et que ceci ne pouvait se justifier d’un point de vue légal. Il a été demandé au rapporteur du Conseil d’État de revoir cette partie des textes avec les membres du gouvernement concernés pour y apporter des corrections. Le texte corrigé doit revenir au Conseil d’État rapidement, la rencontre avec le rapporteur étant prévue début février. Le Conseil d’État donnera alors son avis sous trois semaines et le gouvernement décidera de la suite.
Il est remarquable que les reproches que le Conseil d’État fait aux projets qui lui sont soumis sont ceux que l’AFFOP a exprimés dans les lettres qu’elle a adressées aux Ministres de la Santé, des Enseignements supérieurs, au Premier Ministre, au Conseil d’État et qui sont remontées jusqu’à la Présidence de la République. Les deux points qui aboutiraient à l’exclusion des actuels professionnels sont : la composition des commissions d’homologation pour les professionnels déjà en exercice ; les pré-requis pour l’accès à la formation à la Psychopathologie que prévoit la Loi limitant cet accès aux seuls professionnels ayant fait cinq années d’études universitaires.
Contrairement à la campagne menée par les « de-droit » (médecins, psychologues et psychanalystes) prétendant que le projet de décret permettait d’obtenir le titre de psychothérapeute avec la seule formation à la psychopathologie, la Loi prévoit que les « non-de droit » auront accès au titre à la condition qu’ils aient reçu cette formation en plus de leurs autres formations. La loi n’a pas voulu faire disparaître les « non-de-droit » et les conditions qu’ajoutent les projets de décret et d’arrêté sont un « abus de droit » que ne manquerait pas de sanctionner la Section du Contentieux du Conseil d’État si le gouvernement passait outre.
Jean-Michel Fourcade, président de l’AFFOP



Publications

Derniers articles publiés

Sur le Web

23 novembre - 2016-11-23 (cm) Pour les lectrices et lecteurs de ce site internet • Appel à dons

6 novembre - 2016-10-26 (tem) Mme Yaël Frydman • Isolement et contention dans les hospitalisations sous contrainte

26 octobre - 2016-10-24 (jpj/ca) Cour d'appel de Versailles • L'illégalité de l'isolement du patient justifie la levée de la mesure d'hospitalisation sans consentement

23 octobre - 2016-09-23 (jpj/ca) Cour d'appel de Versailles • Irrégularité en cascade des décisions de maintien en hospitalisation sans consentement basées sur une décision de départ irrégulière

23 octobre - 2016-10-10 (art-dp) Statistiques • Le nombre des personnes hospitalisées sans leur consentement en 2015 est en hausse (APM)

23 octobre - 2016-09-28 (jpj/ca) Cour d'appel de Versailles • Mainlevée de deux mesures de SDT au motif du défaut d'indication du prénom, du nom et de la qualité du signataire des décisions

11 octobre - 2016-10-06 (ajnn-parl-qp) Question écrite sur les honoraires des avocats dans les contrôles judiciaires de plein droit des hospitalisations sans consentement

11 octobre - 2016-10-06 (ajnn-parl-qp) Question écrite relative à l'aide juridictionnelle pour les personnes hospitalisées sans leur consentement

11 octobre - 2016-09-12 (jpj/tgi/jld) La réintégration d'un patient en fugue refait partir le délai de 12 jours du contrôle judiciaire obligatoire de l'hospitalisation sans consentement

11 octobre - 2016-08-26 (cn/cm) Différentes mainlevées d'hospitalisations sans consentement prises par la juridiction versaillaise entre le 15 février et le 26 août 2016

10 octobre - 2016-08-19 (jpj/tgi/jld) JLD de Versailles • Une voisine sans lien avec la personne hospitalisée n'est pas compétente pour être tiers demandeure

10 octobre - 2016-08-23 (jpj/ca) Cour d'appel de Versailles • Des troubles du comportement lors d'une verbalisation pour infraction au code de la route ne sont pas un motif suffisant pour une mesure de SPI

4 septembre - 2016-09-02 (cm) Communiqué • Le CRPA est agréé pour représenter les usagers en santé mentale en Île-de-France

4 septembre - 2016-09-04 (cm) Communiqué • Le CRPA est agréé pour représenter les usagers en santé mentale en Île-de-France

3 septembre - 2016-08-16 (cm) Un conseil aux personnes qui entendent se faire suivre en psychiatrie

2 septembre - 2016-09-01 (art-dp) Les directeurs d'hôpitaux psychiatriques veulent absolument des représentants d'usagers potiches dans leur territoire

28 août - 2016-07-01 (jpj/ca) La Cour d'appel de Versailles ordonne la mainlevée d'une SDRE pour insuffisance de caractérisation du danger imminent lors de l'admission

28 août - 2016-07-01 (jpj/tgi/jld) Le JLD de Versailles donne mainlevée d'une mesure de SDTU • Les certificats médicaux de 24 h, de 72 h et de saisine du JLD, avaient été rédigés par le même psychiatre

28 août - 2016-06-28 (cn/cin) Indemnisation minimaliste d'une hospitalisation sans consentement de 19 jours par le tribunal de grande instance de Versailles

23 août - 2016-06-22 (jpj/cass) La Cour de cassation précise sa jurisprudence sur la computation des délais lors d'un appel d'un contrôle par le JLD d'une hospitalisation sans consentement